Le tournesol : entre soleil et tristesse

L’oeuvre d’E. Schiele : une vision du monde sombre et torturée

Dans cet article nous aimerions présenter l’oeuvre d’E. Schiele qui nous propose une vision du monde sombre et torturée. Pour cela nous nous appuierons sur deux représentations du tournesol, produites par V. Gogh et E. Schiele.

E. Schiele est un jeune peintre autrichien (1890-1918), mort à l’âge de 28 ans :

 

« L’œuvre d’Egon Schiele se comprend par les épreuves et les événements qui ont affecté sa vie et tous les moments les plus marquants de son existence, depuis la mort de son père, tels que son incarcération, sa séparation avec sa maîtresse, ou celui de son mariage sont des moments d’une émotion intense qu’il s’est appliquée à traduire à travers ses toiles. Cependant  au-delà du caractère anecdotique ou autobiographique de l’œuvre, Egon Schiele est allé à la recherche de son être au travers cette expression picturale si caractérisée qui émane de toute sa production. Ses nombreux autoportraits sont le témoignage de cette quête intérieure constante chez lui. »

http://www.lemondedesarts.com/DossierSchiele.htm

« Ses œuvres sont nombreuses et remarquables du point de vue du dessin. Celui-ci est très net, avec un trait marqué, énergique et sûr, parfois même violent. »

http://www.eternels-eclairs.fr/tableaux-schiele.php

« Ses portraits et ses nus sont en outre saisis dans des poses insolites, voire caricaturales, Egon Schiele ayant étudié les attitudes de certains déments dans un asile psychiatrique, ainsi que les positions des marionnettes manipulées, ce qui donne cet aspect « désarticulé » propre à certains de ses personnages et à son art. Le trait marqué, les poses complexes générant une multiplication de lignes obliques, la chair comme tuméfiée des corps, les fonds parfois tourmentés, la provocation de certains nus ont amené à rapprocher Schiele du courant expressionniste qui marque alors les pays germaniques. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Egon_Schiele

 

On retrouve chez E. Schiele les influences de G. Klimt et de Van Gogh, tant au niveau de l’exagération des lignes et des couleurs, que dans l’expression d’une peinture exaltée et angoissée.

Les couleurs du tournesol

En 1914, E. Schiele réalise le tableau « Tournesols fanés » que l’on peut comparer à la série de tableaux « Les Tournesols » proposée par V. Gogh dès 1888.

 

Le tournesol comme symbole du soleil

V. Gogh représente des tournesols dans un vase qui passent par toutes les étapes de leur vie, de la pleine floraison jusqu’au flétrissement : en bouton, épanouis, fanés, en graines, etc. Les tournesols symbolisent le soleil brûlant du sud de la France, une plante qui est largement représentée dans la décoration provençale. Les couleurs dominantes sont le jaune et l’orange, donnant à ces tableaux une sensation chatoyante.

Van_Gogh_Twelve_Sunflowers

La nature morte est censée représenter des objets inanimés et figés dans le temps, au contraire « Les tournesols » de V. Gogh semblent être animés par les différentes étapes de la vie qui redonnent à ces fleurs leur caractère vivant et dynamique.

 

« Tel un portrait qui dans une seule image livrait tour à tour ses différentes facettes, les fleurs de Van Gogh possèdent une portée symbolique. Elles rappellent, comme jadis Ronsard, que le temps passe inexorablement. La métaphore n’aura cessé de traverser la poésie et la peinture occidentale.

Ici, Van Gogh est, avec nous, l’un de ces tournesols qui naissent, bourgeonnent, resplendissent et fanent dans une lumière impartiale et toute puissante.

Dans un mouvement aérien et fragile, le peintre fébrile y concentre l’énergie de la terre, du monde et de la vie. Son jaune – dont il cherche inlassablement la note la plus haute et juste, comme le ferait un ténor ou un musicien de jazz – est empreint des tristesses et des joies, des fulgurances et des vicissitudes de l’existence. »

 

Elle ne regardait que la face du dieu accomplissant sa course

On retrouve également le tournesol dans la peinture et la mythologie, il symbolise le dévouement, la dévotion, la passion amoureuse et la loyauté du peintre envers son mécène. Dans les Métamorphoses d’Ovide, Apollon transforme sa maîtresse Clytie inquiète en une fleur scrutant le ciel et la face du dieu :

« Quant à Clytie, elle ne vit plus jamais son amant et ne cessa de le scruter, « assise sur la terre nue. […] Elle ne regardait que la face du dieu accomplissant sa course ; vers lui seul elle tournait son visage. » Clytie se transforme alors en héliotrope, ou tournesol, tournant sans cesse la tête vers le soleil, son amant. »

https://scribium.com/maxime-derville/a/metamorphoses-ovidiennes-leucothoe-et-clytie/

 

La tristesse du tournesol

Les "Tournesols fanés" (© AFP/Christie's)

Les « Tournesols fanés » (© AFP/Christie’s)

Les tournesols fanés n’exaltent plus les lumières chaudes du soleil mais célèbrent le deuil, la morosité et la tristesse. Les tournesols fanés sont repliés sur eux-mêmes, le soleil est lunaire, lointain et vide, il ne réchauffe plus le cœur de ces fleurs qui dépérissent.

Les feuilles recroquevillées sur elles-mêmes accentuent le désespoir qui se dégage du tableau, les couleurs sombres alourdissent les fleurs et donnent l’impression d’un monde froid et écrasant qui s’effondre.

Enfin, soulignons ici le parallèle qui peut être fait entre les tournesols fanés d’E. Schiele et le vécu dépressif marqué par le repli sur soi-même et l’impossibilité de se tourner vers un avenir chatoyant. Ce tableau semble exprimer la souffrance humaine du peintre E. Schiele prisonnier d’une époque entachée par la première guerre mondiale. Le caractère vivant du tableau de V. Gogh s’en est allé pour laisser la place à une représentation figée dans le passé et qui n’a plus d’avenir.

Pour en savoir plus sur la dépression :

La dépression et ses liens avec la mondialisation

Comment sortir de la dépression ? : Antidépresseurs et psychothérapie

Les symptômes de la dépression

psychologuevilleurbannecom

psychologuevilleurbannecom

Psychologue & Blogger chez Psychologue Villeurbanne
Passionné par l'actualité des sciences humaines et des nouvelles technologies, je propose des articles accessibles sur les thèmes de la psychologie, du métier de psychologue, de la santé, et des pratiques numériques.
psychologuevilleurbannecom

Les derniers articles par psychologuevilleurbannecom (tout voir)

Laisser un commentaire